Achat ou location de données : quelles différences ?

Indispensables aux marketing BtoB, les bases de données doivent être qualifiées et actualisées en permanence pour générer des prospects. Les prestataires proposent deux options : l’achat ou la location de base de données. Chacune d’elles présente des avantages et des inconvénients. Les connaissez-vous ? Quels sont les critères à retenir pour faire un choix éclairé ?

Quels sont les principes de la location de bases de données ?

location de base de donnees
Lorsque l’entreprise loue une base de données à un prestataire, elle a accès à des informations restreintes pendant une durée déterminée. Le prestataire collecte, traite et assure le routage des données, l’entreprise cliente n’a pas de contact direct avec les prospects de la base. Elle ne connaît pas nominativement les prospects ; en cas d’accroche, elle peut acheter les informations qui l’intéresse. L’avantage de la location est évidement un coût moindre par rapport à l’achat. L’autre aspect intéressant est la mise à jour régulière du fichier, qui permet de lui conserver toute sa pertinence, un aspect important lorsque que l’on sait que dans un environnement BtoB, 20 à 30 % des données sont caduques au bout d’un an.

Principes de l’achat de base de données

En cas d’achat de base de données, l’entreprise en devient propriétaire et peut l’utiliser comme bon lui semble, autant de fois qu’elle le souhaite et sans limite de durée. Elle détient également l’intégralité des informations de la base, ce qui lui permet d’assurer un meilleur ciblage de ses campagnes, grâce à la segmentation des prospects selon leur localisation, leur chiffre d’affaires, leur taille ou leur secteur d’activité, etc. Ces possibilités semblent séduisantes, mais il faudra prévoir en contrepartie un budget plus conséquent qu’en cas de location.

Ce n’est pas la seule restriction à mettre en avant, un autre inconvénient majeur est que lorsqu’on loue une base, les données ne sont pas actualisées et une partie d’entre elles devient rapidement obsolète. Les campagnes d’e-mailing auront alors moins d’efficacité, le risque est que les e-mails soient traités comme des spams, ce qui peut ternir durablement l’image de l’entreprise émettrice. Il faut aussi prendre en compte une certaine “usure” de la base. En s’adressant toujours à la même cible, l’intérêt de celle-ci s’érode et l’impact des campagnes risque d’être de plus en plus réduit.

Acheter ou louer des données : un arbitrage à faire au cas par cas

Il n’est pas si facile de trancher en faveur de la location ou de l’achat de donnée, les deux options répondent avant tout à des objectifs différents. La location peut s’avérer intéressante en cas de besoin ponctuel ; lorsqu’il s’agit de répondre à des besoins plus récurrents, l’achat est sans doute une meilleure solution. Dans tous les cas, la question du coût est un critère souvent déterminant.

Bilbokid, régie publicitaire spécialiste de la puériculture et de l’enfance, vous conseille sur les meilleures options d’acquisition de base de données, en fonction des besoins propres de chaque entreprise et de son budget.

Our Score
Notez cet article :
[Total: 1 Average: 5]

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment