Interview de Fabienne de  » Love sur la comète « 

Dans nos bureaux, nous ne pouvons-nous empêcher de chanter « love is in the air » de Paul Young quand nous parlons d’elle. Elle, c’est Fabienne, de Love sur la comète, une maman qui nous inspire gaité, décontraction et simplicité !

Découvrez le portrait de cette maman qui ne mène pas moins de 4 projets en même temps ! 

– Bonjour Fabienne, peux-tu te présenter en quelques mots et nous dire ce qu’on peut trouver sur ton compte Instagram ?

Bonjour,

Mon cher et tendre dit de moi que je suis une épouse complexe, une maman formidable, une femme inspirante qui se fatigue pour vivre tous ses rêves sans jamais abandonner.

Il a écrit ces quelques mots pour me remercier d’être sa femme le 8 mars dernier. Ces mots m’ont bien sur touchés et je trouve au final, qu’ils reflètent bien celle que je suis.

Sur mes réseaux sociaux, on trouve donc un mélange de tout cela. Mon combat de femme créatrice d’entreprise qui se bat au quotidien pour faire le bonheur de ses enfants, soutenir son conjoint vivre plus sainement par une démarche zéro déchet plus respectueuse de l’environnement.

– Comment es-tu devenue influenceuse ? Et pourquoi ?

J’ai beaucoup de mal avec le terme d’influenceuse car je ne me vois pas ainsi. J’ai toujours été sincère dans mes partages. J’ai partagé mes victoires, mes réussites mais aussi mes difficultés, mes coups durs, mes incertitudes, mes questionnements, et tout cela, je l’ai fait avec authenticité. C’est ce qui a plu à la communauté avec laquelle j’échange désormais chaque jour. L’authenticité.

– Jusqu’à présent tu travaillais de chez toi avec ta fille de 1 an, comment parviens-tu à concilier vie familiale et vie professionnel en travaillant de chez toi ?

J’ai eu toutes les peines du monde à équilibrer mon rythme de créatrice d’entreprise travaillant depuis la maison en gardant son bébé pendant plus d’un an. Mon secret pour y parvenir est l’organisation. Je fais en sorte de

m’occuper de la gestion de la maison, des courses et des repas le weekend pour réserver mes semaines aux enfants et au travail. Je pratique le miracle morning pour prendre du temps pour moi tous les matins avant le réveil des enfants. Cela a été salvateur en me permettant de mieux prendre soin de moi pour réussi ensuite à prendre soin des autres. Enfin, j’ai essayé d’être pleinement dans mon travail pendant les siestes de ma fille dans la journée et pleinement avec elle pendant ses périodes d’éveil. Malgré cette organisation, il m’a fallu réajuster dès que nécessaire et bien souvent, j’ai préféré choisir de passer du temps avec mes enfants plutôt que de travailler, pendant les vacances scolaires par exemples. Je n’ai jamais regretté ce choix !

– Quels sont tes 3 comptes instagram coup de cœur ?

J’aime le blog du dimanche. Élodie est tout comme moi une maman entrepreneur, nous avons des enfants du même âge ; sa force et sa détermination m’inspirent au quotidien. J’aime son organisation et sa capacité à rebondir sur les coups durs du quotidien.

J’adore le compte de Ella, Marco et moi. C’est encore une maman entrepreneur pleine de volonté et de détermination quoi qu’elle en dise. Elle nous parle de son quotidien, de ses coups durs, de ses angoisses sans le joli filtre d’Instagram et j’ai toujours un grand plaisir à la lire pour ces raisons.

Mode and the city. J’aime tellement les belles images et jolis looks de Daphné qui varient au fil des saisons. Daphné représente pour moi la force, la détermination et l’élégance au féminin. Elle me donne envie de révéler la portion de femme en moi qui s’éteint parfois au profit du rôle de maman, d’entrepreneur ou d’épouse.

– Quels sont tes projets futurs ?

Pour voir mes enfants grandir, pour m’épanouir en tant que femme et en tant qu’entrepreneur en créant l’emploi de mes rêves, je travaille depuis bientôt un an à la création d’un café zéro déchet et pensé pour tous en région parisienne, le Kimia Café. Avec un espace de jeu pour les enfants, un espace de travail partagé, des ateliers d’artistes, un shop avec des produits de créateurs, une épicerie de ventre en vrac et une programmation évènementiel et culturelle variée, j’aimerais faire du Kimia café un modèle innovant de lieu de rencontre au service de la solidarité, du partage et de l’environnement. J’ai lancé une campagne ulule qui prendra fin le 25 décembre, jour de Noël pour m’aider à financer une partie des travaux et permettre l’ouverture du café en avril 2019.

Our Score
Notez cet article :
[Total: 2 Average: 5]