Comment gérer l’e-réputation de l’entreprise ?

Notion encore inconnue il y a quelques années, l’e-réputation occupe à présent une place grandissante dans la communication des professionnels. Ce n’est qu’un début, car dans les prochaines années, l’e-réputation va devenir l’élément clé de la communication d’entreprise. C’est une bonne raison pour s’y intéresser dès à présent.

Pourquoi l’e-réputation est-elle si importante pour l’entreprise ?

Googliser une entreprise est devenu un réflexe au moment de choisir un fournisseur, un prestataire de service ou un partenaire commercial. Cela fait d’internet et des réseaux sociaux les vitrines des entreprises, la première impression que le prospect retient d’elles, et un critère déterminant au moment de choisir un professionnel.

Comment surveiller l’e-réputation de l’entreprise ?

L’e-réputation de l’entreprise peut se résumer à l’ensemble de la communication numérique faite autour d’elle. Son contrôle nécessite de garder un œil sur tous les supports numériques sur lesquels peuvent circuler des informations qui la concernent (blogs, forums, sites d’actualité, sites de commentaires et d’avis, réseaux sociaux, plates-formes de partage de vidéos, etc.). La première action très simple, à réaliser régulièrement, est d’entrer le nom de l’entreprise dans les différents moteurs de recherche, Google en priorité, pour vérifier la provenance et la nature des informations circulant sur l’entreprise. Cela permettra d’identifier les supports pouvant nuire à son image, et plus globalement d’orienter sa stratégie de communication.

Veillez sur l’e-réputation de l’entreprise en interne

Mais, l’e-réputation se construit d’abord en interne, car c’est souvent de l’intérieur même de l’entreprise que proviennent les risques les plus sérieux. C’est en développant un esprit corporate et en favorisant un climat de confiance avec ses collaborateurs qu’ils deviendront les plus farouches défenseurs de l’entreprise. Dans le cas contraire, ils peuvent se transformer en une véritable menace. Certains d’entre eux sont actifs sur les réseaux sociaux et n’hésitent pas à faire part de leurs griefs à l’égard de leur employeur. D’autres ont accès à des données sensibles, pouvant être utilisées après un départ “difficile” pour régler des conflits personnels avec l’entreprise qui les employaient. Sans tomber dans la paranoïa, le professionnel doit rester vigilant et développer un bon esprit d’entreprise.

Le référencement naturel et social, un moyen de protéger l’image de l’entreprise

En travaillant le référencement naturel (SEO) et social (SMO), l’entreprise obtiendra une visibilité sur internet et les réseaux sociaux et prendra le contrôle de son image. Elle pourra ainsi se préserver des actions négatives de tiers, mieux référencés qu’elles, pouvant nuire à son e-réputation.

Contrôler l’e-réputation en développant une stratégie social media adaptée

En étant présente et active sur les réseaux sociaux, l’entreprise pourra bâtir et animer une communauté sociale. Cela lui permettra de surveiller ces médias en permanence et de réagir vite en cas de problème. L’autre avantage est d’entrer en contact avec les personnes les plus influentes de la sphère sociale, d’engager des partenariats avec elles et, pourquoi pas, lorsqu’ils présentent de fortes affinités avec l’entreprise, d’en faire des ambassadeurs de marque. Ces personnes influentes, véritables leaders d’opinion, on un fort pouvoir de prescription sur leur communauté et peuvent avoir un impact très favorable sur l’e-réputation de l’entreprise.

Des solutions pour automatiser la veille numérique

Il est difficile d’assurer une surveillance constante de tous les supports numériques. Un moyen simple consiste à créer une alerte sur Google, qui permettra à l’entreprise de recevoir une notification à chaque fois que son nom apparaîtra dans une publication sur le web. Mais, il existe des outils plus sophistiqués, permettant aux professionnels d’assurer une veille sur plusieurs médias à la fois (blogs, sites web, forums, plates-formes vidéo, réseaux sociaux…) : Meltwater, Digimind, Keywatch, Alerti, etc. D’autres outils sont plus spécifiquement orientés vers les réseaux sociaux : YouseeMii, Pickanews, SocialMention, etc. ; ils sont à choisir en fonction des besoins propres de chaque entreprise.

Our Score
Notez cet article :
[Total: 0 Average: 0]

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment