Qu’est-ce qu’une digital mum ?

Depuis les années 60, l’objet de toutes les convoitises des marketeurs était la célèbre ménagère de moins de 50 ans, qui sera au faîte de sa gloire dans les années 80/90. A partir de 2007, la digital mum, mère d’un nouveau genre issue de l’internet 2.0., viendra peu à peu lui ravir la vedette.

La digital mum, de l’ombre à la gloire

Le mot digital mum est apparu aux Etats-Unis dès 2007. A cette époque, seulement la moitié des foyers français est équipée de l’internet haut débit. Ce n’est qu’en 2011, lorsque celui-ci se développe, que la digital mum commence à faire parler d’elle en France. En 2012, les cyber-mamans sont 8,7 millions, soit 17 % de la population de plus de 15 ans. Ce poids démographique fait d’elles une cible très courtisée par les marketeurs.

Quel est le profil type d’une digital mum ?

digital mum active
Les digital mums se situent à 88% dans la classe d’âge des 25 à 49 ans. 77 % d’entre elles sont actives, voire carrément fonceuses, puisqu’elles sont 62 % à avoir un rythme de vie soutenu. Elles ont au moins un enfant et sont surreprésentées en région parisienne.

Que cherche la digital mum sur Internet ?

La digital mum est une consommatrice avertie qui aime s’informer avant d’acheter. Elle vient sur le web pour étudier l’argumentaire des marques, avoir des avis de consommateurs, tester des produits, etc. Elle vient aussi échanger et chercher des conseils auprès d’autres Digital Mums. Autant dire que l’achat d’impulsion n’est pas fait pour elle et que le passage à l’acte d’achat est réfléchi.

La digital mum, plus qu’une simple consommatrice

Consommer oui, mais pas n’importe comment, la digital mum est à peu près l’antithèse de la ménagère de moins de 50 ans, adepte du toujours plus. Elle serait plutôt une adepte du consommer mieux et vient bouleverser les modes de consommation traditionnels. Ses préférences vont vers les produits artisanaux, le sur-mesure, les produits de seconde main, tous dotés d’une charge émotionnelle venant nourrir son imaginaire.

La digital mum se présente comme une consommatrice retords, peu sensible aux discours auxquels sa propre mère, la ménagère de moins de 50 ans, pouvait succomber. Le marketing doit s’adapter à cette cible exigeante et bien informée en lui proposant des produits ad-hoc.

*Source : Kantar Media SIMM TGI

Our Score
Notez cet article :
[Total: 1 Average: 4]

Comment

There is no comment on this post. Be the first one.

Leave a comment