Interview de Valérie Sakly, rédactrice de Ma Tribu en Vadrouille.

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Ton parcours, ton blog, ton métier…

Bonjour, je m’appelle Valérie, j’ai 40 ans, mariée et maman de 3 enfants (15, 10 et 3 ans). Mon parcours est assez atypique car je travaille seulement depuis quelques années sur le web. En effet, pendant presque 20 ans j’ai évolué dans le milieu de la petite enfance en tant qu’animatrice puis Atsem. Un jour, un souci de santé m’a obligé d’arrêter de travailler pendant 1 an. Entre les séjours à l’hôpital, je devais rester à la maison. J’ai donc passé beaucoup de temps sur internet ! C’est à cette époque que j’ai créé mon blog, à la base pour raconter nos voyages et nos échanges de maison. Puis j’ai découvert le métier de rédacteur web, un peu par hasard. J’ai toujours aimé écrire et je m’ennuyais, donc je me suis formée en autodidacte pour me lancer ensuite en tant que freelance. Aujourd’hui, je vis de ma rédaction et je suis également devenue formatrice en rédaction web.

Tu as fait le choix de vivre en mode nomade. Peux-tu nous en dire plus ?

En effet, depuis juillet 2017, je suis devenue nomade digitale avec mon mari et nos enfants. Nous avons vendu la maison et tous nos biens matériels. Puis on est partis pour une durée indéterminée à la découverte du monde. Après un tour de l’Europe du sud et de la Tunisie (d’où mon mari est originaire), nous venons de mettre le cap sur l’Asie. Mon blog s’est donc étoffé au fil du temps et présente nos destinations ainsi que notre mode de vie nomade.

Nous privilégions le slow travel, donc nous restons au minimum 1 mois à chaque endroit. Toute notre vie se trouve désormais dans nos sacs à dos ! Pour travailler, je n’ai besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet. Je peux donc me poser dans n’importe quel pays du monde.

Tu es aussi enseignante à tes heures perdues puisque tu fais l’école à la maison ! Peux-tu nous en dire plus ?

Oui, avec notre changement de vie nous devons instruire nos enfants en famille, comme le permet la loi française. Ma grande de 15 ans se gère seule, avec les cours du Cned. Quand aux deux autres, je les fais travailler à partir de manuels et de fiches trouvées sur internet. On fait aussi beaucoup de jeux ludiques et instructifs. Bien sûr, le fait de voyager les ouvrent aux différentes langues, dont l’anglais. On visite aussi des musées, des parcs naturels, etc. Les enfants apprennent donc de façon naturelle et sans vraiment s’en rendre compte (sauf pour les maths et le français !).

Quelles sont tes compétences, ton expertise et comment en es-tu arrivée à ton activité de Freelance ?

Je me suis mise à mon compte à partir du moment où j’ai constaté que je pouvais vivre de la rédaction web. Aujourd’hui, je suis donc rédactrice web SEO mais aussi formatrice depuis juin 2018. N’ayant pas pu, à mes débuts, trouver une formation complète et pas trop chère… j’ai décidé de la créer moi-même ! C’est donc une nouvelle aventure pour moi et j’adore le contact avec mes élèves. C’est une belle expérience humaine et professionnelle !

Je suis aussi devenue community manager, bien que ce ne soit pas mon activité principale. Je travaille aussi comme relectrice/correctrice à mes heures perdues !

Pour quels types de marques travailles tu ?

Je travaille principalement dans le secteur de la puériculture et du tourisme. Avec mon expérience professionnelle passée, le domaine de la petite enfance était une évidence. Ma passion des voyages et mon expérience de nomade digitale m’ont aussi tournée vers le secteur du tourisme. Je travaille donc avec des marques de puériculture, des agences de voyages ainsi qu’un grand site de location de voitures (pour leur partie blog voyage).

Comment arrives-tu à combiner ton activité d’entrepreneure, de maman, tout en mobilité ? Comment t’organises-tu ? As-tu des secrets ?

Ce n’est pas toujours facile ! J’ai des journées de travail hachurées… En général, je travaille de 7h30-8h jusqu’à 10h le matin. Pendant ce temps, les enfants se préparent et mon mari s’occupe du plus petit. Ensuite, de 10h à 12h, je fais l’école pour les deux plus jeunes. Pendant leurs petites pauses, je retourne vite fait répondre aux messages que j’ai reçus.

Ensuite, je travaille un peu pendant la sieste du petit pendant que mes filles s’occupent seules. Puis l’après-midi et le soir, nous sortons. Soit nous faisons une visite, soit nous allons marcher ou nager dans la piscine ou à la mer, selon l’endroit où nous sommes. Le soir, quand tout le monde est couché, je retravaille 1 heure ou 2. Nous nous prenons 2 jours de congés par semaine, où là nous partons en excursion pour la journée ! Mais il arrive que je travaille un peu ces jours-là aussi…

Bref, nous avons quand même une certaine routine, un peu comme des expats… mais chaque mois notre environnement change ! Et puis parfois, nous faisons des exceptions, comme les 4 jours que nous avons passé dans le désert tunisien. De vraies vacances dans le voyage !

Selon, toi quelles sont les qualités requises pour travailler à son compte ?

Pour travailler à son compte, il faut être motivé et surtout organisé. Je pense que c’est à la portée de tout le monde, si on prend le soin de se former auparavant. En France, nous avons le choix entre plusieurs statuts intéressants et faciles à mettre en place.

Quels conseils donnerais-tu à un/une blogueuse qui souhaiterait se lancer à son compte pour des missions similaires ?

Rédiger des articles pour son propre blog et rédiger des articles pour le compte d’un client sont deux choses différentes. Même si la structure et la technique (notamment pour le référencement naturel) sont pareilles… il faut être conscient que pour un client il s’agit avant tout de content marketing. Attirer les lecteurs pour mieux vendre. Les articles sont donc plus informatifs et l’on se doit d’être impartial dans ses écrits ! Mais tenir un blog est un bon exercice pour l’écriture, donc un bon point pour un démarrage dans la rédaction web. Une blogueuse (ou un blogueur) a donc plus de facilité pour entrer dans le métier, du moment qu’elle/il se forme un minimum sur le webmarketing. Le blog est aussi une jolie vitrine de son savoir-faire en matière de SEO et d’aisance dans la rédaction !

Our Score
Notez cet article :
[Total: 1 Average: 5]